L'éveillé généralise parfois son plan de conscience.

Aujourd'hui, je viens vous parler d'une manière de procéder bien ancrée
dans nos comportements et dans notre mentalité depuis des centaines et même des milliers d'années :

Généraliser son plan de conscience.

Sans titre 82

Comme vous le savez peut-être, l'ignorant affirme, le savant doute et le sage réfléchit.

Je remarque tous les jours grand nombre de sages s'éveillant dans la spiritualité et affirmer leurs vérités et se hâter à les partager.

Seulement et bien, sa vérité n'est peut-être pas la nôtre et peut-être que nous ne désirions pas là maintenant partager ce qu'il est venu d'une certaine manière nous imposer.

A CHAQUE FOIS que quelqu'un vient imposer ce qu'il a délimité fermement comme pure réalité à ne pas contester, mes anges me montrent systématiquement cette personne en train de coller des bouts de papiers déchirés ici et là dans un cahier, rajouter ses écrits, le verrouiller et coller une grosse étiquette avec marqué en gros dessus " MA BIBLE".

En gros, j'ai trouvé mes réponses, je sais, je partage, celui qui voit pas comme moi doit apprendre et moi je suis là pour lui filer mon exemplaire car c'est lui le bon ! ^^

Ma mère a eu une très belle phrase à ce propos :

"Chacun prend sa parcelle de vérité découverte et en fait un nouveau dogme dans lequel il s'enferme"

Alors maintenant, le pourquoi du comment ?

En posant cette question à mes anges, ils me montrent que cela fait profondément partie de l'humain de la Terre. L'humain a un profond besoin de se rassurer.
Lorsqu'il ouvre sa conscience, il cherche des réponses et balise sa route pour ne pas se perdre dans tout cet inconnu qu'il a ouvert devant lui.
Il fait de ses révélations de solides piliers pour se bâtir un sanctuaire qu'il sera fier de montrer.

Seulement... une fois ses piliers fondés, il commence à s'occuper du toit, se coupant petit à petit du ciel.
Après le toit, il fabrique les murs, prend soin de son aménagement et se coupe petit à petit des gens.

Pour lui, il a réussi à réaliser son sanctuaire, à travers ses réponses.
Il est garant de sa sécurité qu'il a su préserver.

Seulement... il pense désormais que le temps n'est plus à la recherche mais davantage au partage alors, au lieu d'aller visiter le sanctuaire des autres, il amène les gens à visiter le sien.

"Regardez comme mon mur est solide et mon toit est droit".
Regardez moi à travers ce que je me suis créé et prenez ce que je suis comme une vérité.

Ma vérité m'a enfermé dans ce sanctuaire et je ne vois pas que je regarde maintenant le monde à travers une prison dorée.
Tout sanctuaire qui diffère du mien me fait aller donner un coup de main dans le but de lui expliquer comment moi j'ai fait et donc comment il faut faire.
Je ne me laisse plus avoir l'idée que chaque sanctuaire peut être différent et tout aussi beau dans sa réalisation même si celle-ci ne me plait pas".


*******


L'humain continue à se donner une maison, une maison à l'intérieur de lui même.
Il a besoin de limiter pour avoir la sensation de ne pas tomber, d'être en sécurité, de se protéger du grand inconnu.

Mais l'humain, lorsqu'il décidera de calquer son sanctuaire à la grandeur de l'univers,
se souviendra que le seul toit dont il a besoin sur sa tête, est la reconnaissance en l'être,
et en la confiance de son apprentissage divin qui lui réserve encore des millions de découvertes et bien d'autres réponses, plus hautes et plus lumineuses que celles qu'il
prenait alors pour divines.

Aidons-nous à nous libérer de nos sanctuaires, de notre "bible" sur mesure comme mes anges me l'imagent.
Aidons-nous à voir en chacun une part de vérité, une manière d'apprendre encore, de découvrir ou de redécouvrir.
Nous pouvons voir à travers les aspirations des autres le chemin qu'ils leur restent à parcourir ou tout le chemin qu'ils ont parcouru , mais ne prenons pas leurs dires pour
des vérités figées et n'imposons pas nous-même ce qui raisonne en nous comme étant l'absolu.

Ne généralisons pas notre niveau de conscience. Marchons ensemble pour l' émergence de chacun.

1 10