La nouvelle dimension du lâcher-prise

Dggr2b3

On parle très souvent du lâcher-prise mais on lui donne rarement une dimension de l'instant, comme s'il s'agissait obligatoirement d'un travail de longue haleine, un peu comme notre vision d'un traitement médical.

Et c'est bien là que nous faisons très souvent cette erreur : nous nous permettons de cultiver le lâcher-prise très souvent uniquement comme un travail de fond et quasiment jamais de manière directe et instantanée, vis à vis d'une situation bien présente. Cela se retrouve notamment à travers notre langage : La phrase : "il faut que tu apprennes à lâcher prise" engage une notion de temps, quand la phrase "pense à autre chose" engage une notion de l'instant. L'on fait du "lâcher-prise" une notion de globalité.

Or ! Le lâcher-prise n'est pas inhérent à une globalité car sur le moment, bien qu'il correspond à un état d'être global, il est lié à une situation précise. Autrement dit, il engage très précisément la notion de l'instant. Il nous pousse à ré-agir d'une manière différente et avoir assez de recul au présent pour activer cette patience instantanée et cette conscience de l'instant afin d'engendrer la force du lâcher-direct.

Compris sous cette forme, nous pouvons ainsi prendre pleinement conscience du grand potentiel de guérison du lâcher-prise, étant donné qu'il permet DANS l'instant, de dénouer l’émotionnel et la psyché liés à une situation sous tension, afin de libérer une vibration involutive avant qu'elle ne se fige en nous comme un regret, une blessure ou une faille : l'emprunte d'une tension gardée.

 Ce sont toutes ces empruntes qui demandent par un travail souvent répétitif et de rigueur, une transmutation par la mise en place d'une ou plusieurs situations similaires, afin que notre âme soit dans son bon droit de se guérir de cette tension par un juste dénouement. CES FAMEUSES ROUES du passé (dont je parlais dans cette conférence ici).

Aujourd'hui, nous sommes actuellement dans une vibration qui ne permet plus un travail long et primaire de transmutation mais dans une configuration de l'instant. Cela implique que nous sommes rendus à l'expérimentation d'un apprentissage nouveau, celui de la transmutation instantanée = Le lâcher-prise instantané !

 

Qu'est ce que le lâcher-prise instantané ?

Lorsqu'une situation est sous tension, notre émotionnel et notre psyché (pensées + attention) sont reliés et INFLUENCÉS de fait par cette situation précise.
 
= la situation est sous TENSION.
 
Stress angoisse
Notre émotionnel est touché et notre psyché va accompagner cette tension par un cumul de pensées. Notre personnalité éprouve un paradoxe intérieur : Elle subit une situation qu'elle voudrait différente. Ainsi, son refus implique sa psyché qui va alors imaginer toute issue et solution hypothétique afin de rétablir la situation pour qu'elle puisse lui être acceptable.
 
C'est une réaction mécanique du "FAIRE", bien que cette ré-action n'engendre en réalité que la répercussion du paradoxe ! Autrement dit, de cette manière, l'émotionnel et la psyché sous tension ne font que répercuter cette onde et l’amplifier, au lieu de la rendre caduque grâce au lâcher ! (Dérivé du terme latin Caducus ("tombant" "tombé"), et faisant référence dans le langage commun à quelque chose de périmé, dépassé).
 
C'est un peu comme de ne plus vouloir entendre une musique et de continuer à la chanter. Cela vous paraît étrange ? C'est pourtant exactement ce qu'il se passe quand la personnalité "rumine" sur une situation. Elle se passe la musique dans la tête en espérant qu'elle change d'air.
 
Or, elle pourrait simplement admettre que cette musique ne lui convient pas et la laisser en l'état, sans se sentir obligé de la chanter en boucle dans sa tête. Ainsi, elle serait apte et libre de s'appliquer à créer une musique en accord avec ses souhaits, tout en acceptant les autres musiques existantes.

 
Le lâcher-prise instantané est aussi la condition sine qua non ( du latin sine qua non (« sans quoi non »)
= Qui est essentiel à la réalisation ) à l'écoute et à la réception des messages du "MOI" !
Sans ça, la tension (L'attention) dévie l'intention, le canal étant étouffé par le poids de la psyché et de l'émotionnel !
 
Nos rêves ont un grand rôle dans l'apprentissage du lâcher-prise. Quand une situation est sous tension, notre psyché va développer cette tension en état de veille du corps, sur son plan à elle et nous faire apparaître une situation d'un point de vu différent pour arriver à la dénouer. Dans cette configuration plus légère, nous sommes souvent plus libre d'apprendre à ré-agir différemment, d'essayer de libérer une nouvelle manière de résoudre la situation en l'appréhendant sous un angle différent. Cela-dit, la tension est parfois si intense que la personnalité a besoin de multiples libérations antérieures et intérieures afin d'atteindre le dénouement.
 
Ex : Une ancienne relation.
 
Une ancienne relation revient d'une manière récurrente en pensées, amenant avec elle une batterie d'émotions rattachées.

Cette récu-rence dénote une tension intérieure toujours active au présent, dont la personnalité aspire profondément à une envie profonde de paix et de libération et à la fois une non acceptation d'un fait passé. Elle nage dans un paradoxe présent qui implique une tension permanente.

 
Par attraction, la psyché va développer une un espace-temps lié à ce paradoxe au cours du rêve permettant au Moi (plus intime dans cette configuration) de lui donner des clés, des messages, des suggestions de lâcher mais plus souvent : de faire prendre conscience à la psyché son point de tension !
 
Par exemple, il m'est personnellement arrivé cette situation et ma psyché a alors accumulé des rêves qui m'ont permis de comprendre, de mettre en lumière cette tension. j'ai rêvé ainsi d'un requin = une personne despotique. Et j'ai aussi rêvé de le voir en mer = ne pas avoir de moyens pour "vaincre la partie". En recevant ces met-sages, j'ai pu comprendre que je cherchai à me vaincre moi-même, à me persuader, à rectifier une situation qu'il me fallait simplement accepter pour m'en libérer.
 
Certaines situations sont en réalité des ensembles de situations qui demandent de longs travaux de micro-lâchés répétés et spontanés, à mesure que nous sommes prêts à les accepter.
 
Néanmoins, afin de rendre plus aisé cette pratique du lâcher prise instantané,
nous sommes capable de commencer par les petits grains de situations présentes
(que l'on pense souvent anodines !)
posés sur notre route comme un apprentissage sur-mesure d'un apprentissage bien plus vaste !

 
Exemple :
 
Je suis dans ma cuisine à me préparer une tasse de thé (dont j'ai eu l'idée ^^). Je suis toute contente de réaliser cette idée chopée au vol et voilà qu'en versant les feuilles de thé, j'en mets à coté. Je suis un peu agacée car je venais tout juste de nettoyer mon plan de travail (évidement !) = émotionnel. En même temps de verser l'eau chaude, je ne pense alors qu'à une chose : essuyer ce plan de travail pour qu'il soit de nouveau propre = de nouveau comme j'ai envie qu'il soit = psyché. La tension est crée ! (Bravooooooooo ! -> ironie)
 
= L'attention est créée.
 
L'attention est créée et elle converge mon émotionnel ET ma psyché sur ce point de tension.
Dommage, car en lâchant prise instantanément, j'aurai pu dévier mon regard de ces feuilles récalcitrantes et voir "relaxing" écrit sur ma boîte de thé, ou encore le "please do not" sur le petit écriteau juste au dessous du meuble, soit juste en face de mon visage.
 
Mais voilà, à ce moment présent, je n'étais absolument pas réceptive aux messages de mon être, de mon "MOI". J'étais en dramaturge avec mon mental et mon émotionnel, parce qu' "Évidement c'est Toujours quand j'ai tout nettoyé que je fais des saletés et que c'est trop Injuste".
 
Calimero
Voilà une très jolie occasion de lâcher-prise instantané loupée :)
 
Mais étant des apprentis sages de la vie, nous pouvons grandement lui faire confiance quand à sa capacité de nous créer des situations multiples et variées, afin de nous enseigner ce savoir faire et l'expérimenter assez de fois pour qu'il devienne aussi évident que de marcher.
 
Lâcher-prise instantané = La FORCE !
 
Il en faut de la force intérieure pour se réaliser. Mais quand on y réfléchit bien, il en faut bien davantage pour lâcher. Je m'explique :
 
Vous avez envie de monter un projet qui vous tient à cœur et qui vous motive et vous allez déployer cette force par toutes actions qui contribueront à réaliser ce projet.
 
MAIS. Ce projet c'est également une énorme remise en question, un pari sur l'inconnu et vos capacités de garder votre objectif sans vous laisser influencer par vos doutes et craintes.
 
Car ce projet, c'est à la fois ce qui vous anime et à la fois ce qui vous fait peur.
 
Il soulève en vous toute une batterie de peurs diverses (matérielles, relationnelles) = émotions. Et un tas de questionnements rattachés à celles-ci = psyché.
 
Autrement dit,
la véritable FORCE va surtout consister à trouver en vous la VOLONTÉ de lâcher
les doutes et les craintes au profil du cœur, écrin de votre ambition pure.

 
Autrement dit (bis), comme m'ont enseigné les maîtres qui m'entourent : la véritable force est dans le lâcher inconditionnel de tout ce qui pourrait retenir l'expression pure de notre volonté. A commencer par soi-même.
 
LÂCHER la personnalité et ses paradoxes au profit du "MOI" qui ne donne d'indication qu'au présent, et dont les intuitions légères doivent rayonner par leur lumière plus que par le poids de leur présence.
 
La FORCE de donner son pouvoir à ce qui nous anime plus qu'à ce que l'on redoute.
 
Ils me montrent que c'est comme craindre d'une plante qu'elle se dessèche au le soleil au lieu de veiller à ce qu'elle ai toujours suffisamment d'eau pour se développer.
 
 
Le Lâcher-prise instantané et sa magie :
 
Lâcher-prise, ce n'est pas uniquement éviter qu'une émotion ou des pensées se figent (à l'origine de nombreux maux et maladies !). C'est également créer une OUVERTURE.
 
La tension marche en circuit fermé, exactement comme pour un circuit électrique.
La tension magnétique alimente en permanence les même éléments : ceux du circuit !
 
Photo serie1 f817f
 
Autrement dit, lorsqu'une situation est sous tension (= votre psyché + émotionnel), l'énergie que VOUS déployez tourne en boucle !
 
Hors, lors que vous exprimez la FORCE de dénouer cette tension (dénouer la tension = dénouer L'ATTENTION) vous permettez de passer sur un circuit OUVERT ! (cours de technologie collège :P)
Photo serie2 388ac
 
L'énergie est alors LIBÉRÉE, la tension n'est plus.
 
Mais, si l'on se reffére aux schémas, on peut alors constater que cette ouverture laisse place à une nouvelle inconnue : des potentiels éléments NOUVEAUX peuvent ainsi être ajoutés, ce qui était totalement impossible avec un circuit fermé :)
 
Vous rayonnez ainsi une OUVERTURE à l'univers,
comme une invitation au "MOI" à reprendre sa place de leader.

 
Dans l'exemple de la tasse de thé avec les feuilles à coté, j'aurai ainsi pu libérer mon circuit fermé et recevoir l'idée de me servir de ces feuilles tombées pour les ajouter au bouillon qui était justement sur le feu ! Soit : ajouter un nouvel élément grâce à cette ouverture (et donc arroser ma plante au lieu de craindre son dessèchement, pour reprendre l'image ^^).
 
Autrement dit, c'est l'apprentissage de la MUTATION permanente, que d'établir une ouverture conscience à tous les éléments de ma vie, en cessant d'en faire des circuits fermés :)
 
Cela ne vous rappelle rien ? Oui, se libérer de toute croyance, connaissance, idée fixe ou figée pour demeurer le conducteur et le générateur d'un circuit éternellement ouvert :)
 
BeLIGHT ! Amour, Lulumineuse.