Les Chroniques de l'Amour

L amour cree la forme et l apparence mais l amour ne change jamais sa nature comme l eau l amour prend la forme du contenant mais a la difference de l eau l amour ne peut jamais et

L'Amour en vacances.

Pour ceux qui vivent encore dans l'Amour des vacances. Car oui, nous aimons les vacances quand nous séparons les périodes de travail et les périodes repos en deux cycles distincts.

Quand tu arrives en vacances et que ces vacances sont attendues avec beaucoup d'Amour. L'AMOUR te fera profiter un maximum de tes vacances. L'Amour te fera faire de belles rencontres, des découvertes et tu passeras de vrais moments de détente. Des vacances absolument idylliques où tout coule de source. De la source de l'Amour. Mais dans cette formule de base, tu peux toi-même ajouter des contre-courant à l'Amour. Avoir des attentes au lieu de te contenter (être content de ce que tu t'es créés) pourra te donner l'occasion d'être déçu. Penser à ton budget en craignant de le dépasser pourra donner des limites dans ta manière de profiter du moment. Surtout si tu dis à l'Amour : Je ne peux pas profiter comme je le voudrais car il me manque de l'argent, du soleil, un sèche cheveux dans la salle de bain de mon hôtel.

Plus tu cultiveras des pensées d'Amour, plus tes vacances se dérouleront pour te plaire. Plus tu créeras des pensées qui vont à l'encontre de l'Amour, moins tu pourras profiter de tes vacances.

 

L'Amour à travers l'envie.

La jalousie est de l'Amour qui n'a pas pris le bon chemin. Imaginons que depuis toujours tu sois passionné(e) par les voitures de sport. Des voitures que tu ne peux pas t'offrir pour le moment. Un jour tu croises un homme au volant de l'une de ces voitures. L'Amour pour cette voiture te donneras des ailes en l'apercevant, t'inspirant et t'invitant à t’imaginer à son volant. Mais quand tu reviens de ce songe, tu constate douloureusement que cet homme le peut et toi non. Alors tu vas commencer à nourrir des pensées à contre courant de l'Amour : "Il ne mérite sûrement pas cette voiture" "c'est injuste car moi je travaille tous les jours et je ne pourrais jamais m'offrir cette voiture". Ne pouvant accepter cette situation en l'état et au lieu de te laisser porter par l'Amour de cette voiture, tu créés alors dès pensées à contre courant de l'Amour tout droit dirigées vers un illustre inconnu. Ainsi par Amour d'une voiture naît la méprise des hommes. Car L'Amour de cette voiture te donne l'illusion que posséder cette voiture te comblera de bonheur. Hors le bonheur est contenu dans l'Amour lui-même. Comment l'Amour pourra t'accorder ce que tu souhaites un jour si tu lui a dis que c'était impossible ?

L'Amour d'un repas entre amis.

L'amour va vous faire profiter d'un merveilleux moment de partage, d'échanges et de regain d'énergies, de nouvelles énergies, des cadeaux, de nouvelles perspectives, des validations intérieures.
Sauf si vous nourrissez des résistances à l'Amour, que ce soit envers vous-mêmes : Vous doutez de l'image que vous renvoyez à vos amis et de leur jugement. Vous doutez de vous, de ce que vous pouvez dire, de ce que vous portez, de ce que vos amis peuvent penser de vous.
Que ce soit envers le lieu lui même :
Vous n'êtes pas satisfait du service, de l'ambiance du restaurant, du volume de la musique, vous n'aimez pas aller au petit coin hors de chez vous.
Où encore que ce soit envers vous amis eux-mêmes :
Vous n'avez pas d'atome crochu avec la nouvelle partenaire de votre ami et vous ne consentez pas à faire un effort, vous jugez votre ami Kevin grossier, vous pensez Que Katia à pris du poids.
Toutes vos pensées à contre courant de l'Amour vous éloignent de l'harmonie du moment. Qu'attendez-vous de ce moment si ce n'est un moment heureux ?

L'Amour de créer.

Si tu laisses l'Amour circuler en toi, tu vas naturellement lui donner forme en concrétisant tes élans créatifs. Les formes de l'Amour sont infinies, l'Amour est dans tous les domaines de la vie, dans tous les domaines de la création. L'Amour est là source première d'une créativité illimité. Quand ce que tu fais est mué par l'Amour, l'âme s'amuse à le développer, à lui donner forme, à lui donner vie. Un gâteau réalisé avec Amour contient bien plus d'Amour qu'un gâteau créé en usine. Quand tu crées avec Amour, non seulement tu ne ressens pas la tâche comme un fardeau mais en plus, le fruit de ta création porte cet Amour en lui. Cet Amour qui a transité par toi.
Mais le travail peur aller à contre courant de l'Amour, dès lors qu'il est mué par l'obligation, la restriction, l'absence de liberté. Travailler ne doit pas te permettre de jouir de l'Amour une fois le travail terminé. Car dans cette conception du travail, tu éloignes l'Amour et le tiens a distance comme une récompense. L'Amour n'est pas une récompense, L'Amour n'est jamais à distance. Toi seul décides d'investir ton temps à contre courant de l'Amour.

L'Amour de donner.

L'Amour ne diminue pas en se partageant. En se partageant l'Amour s'accroît comme lorsqu'au sein d'une famille l'on accueil un nouvel être. L'Amour grandit par l'échange et pour rendre l'échange possible, l'Amour circule à travers le don et la réception. Si tu es retissant à l'idée de donner, tu dis à l'Amour : Tu va me manquer. Et tu ordonnes à l'Amour de te manquer. Quand tu donnes de bon cœur, tu dis à l'Amour : je te multiplie. Et alors l'Amour que tu donnes te reviens en abondance, car tu aimes donner et cet Amour te reviens.
Quand l'eau de la pluie s'écoule en ruisseaux, l'arbrisseau ne dit pas " Je te vole ton eau" et l'eau ne dit pas "Tu me prends ma vie". L'arbrisseau remercie la pluie et la pluie remercie l'arbrisseau. Cette gratitude s'opère dans la loi de l'Amour, l'Amour prospère, l'Amour qui nourrit la vie.
N'est pas peur que l'on te prenne ce que tu as, car l'Amour n'appartient à personne, l'Amour est la personne et l'objet. Et si tu dis à l'Amour "tu es à moi", alors tu enfermeras l'Amour dans ton illusion, te privant seul de jouir au-delà.

L' Amour pour tes enfants.

L'Amour ne se limite pas à tes enfants. Car tes enfants ne sont pas à toi, ils sont le fruit de l'Amour. L'Amour d'un moment, l'Amour qui a trouvé son chemin et qui s'est multiplié à nouveau. N'oublie pas que les formes de l'Amour sont illimités et que tu es toi aussi l'Amour qui a pris forme. Par AMOUR tu veux le bien de tes enfants. Ce bien est attaché à ta propre conception de l'Amour. Certains pensent que pour le bien de l'enfant, la punition physique ou morale est une bonne chose. Ce n'est jamais l'Amour qui puni, ce n'est jamais l'Amour qui heurte. C'est ta propre conception de l'Amour qui donne le goût du bon et du mauvais. Mais l'Amour vrai n'est jamais dans un camps. Il uni les camps dans le flot de la vie. Tu es l'Amour qui a multiplié l'Amour et l'Amour n'a pas attendu que tu le comprennes pour se multiplier. L'Amour agit sans limite et sans condition. L'Amour s'expérimente lui-même et se suffit à lui- même. L'Amour ne se limite pas à tes enfants, seule ton affection le peut. Car l'affection redoute le manque d'Amour dans ce qui ne t'est pas connu.

L'Amour du beau temps.

Qu'il soit beau ou mauvais, l'Amour ne fait jamais de différence. Seul ta volonté contraire lui donne une saveur amère. Si tu souhaites du soleil et que tu as de la pluie, l'Amour n'est pas moins présent que lorsque que tu souhaitais une fille, l'Amour t'a donné un fils. L'Amour est le soleil et la pluie. Mais si tu limite ton bonheur à quelques éléments, les autres te paraîtront toujours comme des obstacles à ce bonheur. Si tu jouis de ce que l'Amour te propose alors tu dispose en tout temps de l'Amour.

L'Amour du progrès.

L'Amour est sans borne, il est à chaque étage de la création et chaque marche est une marche d'Amour. Il n'y a pas moins d'Amour dans la première marche que dans l'ultime. Il y a toujours la même quantité d'Amour sur ton chemin et dans ton chemin, car c'est L'Amour qui façonne le chemin unique. Mais dès lors que tu lui ajoutes tes doutes et toutes tes pensées à contre courant de l'Amour, le chemin comptera ces mêmes obstacles, ceux-là même que tu lui a suggéré. Quand l'Amour est dépourvu de doute, peut importe l'apparence de ta route, peut importe la route et sa destination, car l'Amour est au début du chemin, au centre comme à la fin. Alors nul destination ne conduit à l'Amour car l'Amour n'a ni commencement ni fin. L'AMOUR du progrès n'est que l'expression de l'Amour qui s'infiltre où jadis tu le limitais.

L'Amour de conduire.

Dès lors que l'Amour circule librement, l'Amour te permet de faire corps avec toute chose jusqu'à ce qu'elle devienne ton prolongement. Comme le potier fait corps avec l'argile, le conducteur fait corps avec la route. Mais quand tu retiens L'Amour avec tes appréhensions, tu dis à l'Amour "Cet objet n'est pas digne d'Amour" et tu crées un contre courant à l'Amour. Prendre la route pourra s'apparenter à une épreuve, quelque chose que tu redoute, un moment que tu n'apprécie pas. Mais dès lors que tu rends grâce à l'Amour et que tu dis "merci à cette voiture d'être le prolongement de mes jambes" alors l'Amour configure une harmonie entre toi et ta voiture.

L'Amour de la liberté.

La liberté est contenue dans l'Amour car l'Amour s’affranchit de toute contrainte. Si tu recherches la liberté, prépare toi à aimer plus qu'à l'habitude, car l'Amour donne les élans qui créent ta réalité. Si tu n'aimes pas les cadres imposés tu dois aimer davantage ton envie de t'en affranchir que celle de t'en plaindre. Car jamais l'Amour ne s'entend dans les plaintes, il n'attends pas que tu es fini d'être triste pour se manifester, tout comme il n'attend pas que tu fasses appel à lui pour agir. Mais si tu ne vois l'Amour qu'au-delà de tes limites alors il te faudra percevoir qu'entre ces deux mondes, le pont c'est toi.

L'Amour pour tes parents.

Tes parents ont servit de vecteur à l'Amour. A travers eux, l'Amour s'est multiplié et tu es né. Pendant des années tes parents ou l'un d'entre eux à dû être présent non seulement physiquement mais il a dû incarner le prolongement de l'Amour pour permettre ton épanouissement. Si cela n'a pas été le cas, tes parents ont pu eux-mêmes expérimenter l'Amour tel qu'ils le comprenaient et rien ne sert aujourd'hui de leur en vouloir, car tu crées ainsi des pensées à l'encontre de l'Amour. La rancœur tout comme l'amertume de tes pensées attachées au passé affecte ton corps physique, ta manière de vivre le présent et de jouir de l'Amour. Si tu es attaché au passé, centre-toi sur les moments d'Amour, car eux seul on le pouvoir dans l'instant d'élever ton énergie dans une vibration plus intense, plus lumineuse, car elle révèle alors plus d'Amour en toi.

L'Amour de soi.

Il est inutile de chercher à savoir comment s'aimer, car l'Amour ne vous a jamais quitté. Tu es l'Amour, le fruit de l'Amour manifesté par l'esprit manifestant le corps. L'Amour de soi est inhérent à ta propre nature. Quand tu te demandes : " Comment puis-je m'aimer ?" Tu dis à l'Amour que tu ne t'aimes pas suffisamment. Quand un bébé t'enlace et que tu reçois son câlin emprunt d'un Amour sans mesure, penses-tu que le bébé demande de l'Amour pour le distribuer ? Par Amour il devient le transmetteur de l'Amour. Tu es le transmetteur de l'Amour et si tu peux le transmettre, c'est parce que tu en es aussi le générateur. Ainsi il ne faudrait pas que tu songes à savoir comment t'aimer, mais plus à veiller de ne pas cultiver des pensées qui pourrait aller à contre courant de cet Amour que tu es.

L'Amour de manger.

Quel plaisir de remplir se vide quand notre estomac cri famine. L'Amour nous donne des indices et nous invite à nous rassasier quand notre corps en à besoin. Mais que manges-tu si ce n'est ne l'Amour ? L'Amour a créé le soleil et la pluie qui a fait pousser tes légumes et tes fruits. Quand tu manges, tu manges les fruits de l'Amour. Mais ces fruits sont variés et certains contiennent plus d'Amour que d'autres, tout simplement parce que l'Amour a été moins filtré lors de leur élaboration. Mais alors pourquoi manger quand tu n'as plus faim ? C'est un vide que tu remplis mais pas celui de ton estomac. Ce vide est souvent mué par des pensées à contre courant de l'Amour. Quand tu rempli ton ventre alors qu'il n'en a plus besoin, tu dis à l'Amour : "J'ai besoin de plus d'Amour" comme s'il t'en manquais. C'est cette pensée même qui crée ce manque en toi, et si tu prends quelques minutes pour ressentir cet Amour qui rempli tout vide, tu laisseras l'Amour te combler.

L' Amour de l'argent.

Qu'il y a-t-il de mal à aimer l'Argent ? L'argent devrait être vu comme le fruit défendu d'aimer, car il porte en lui de très mauvaises choses, comme des crimes innombrables qui se perpétuent aujourd'hui. Mais est-ce l'Amour qui crée ces crimes ? Non, car l'Amour n'est autre que ce qu'il est : l'Amour. Les pensées à contre-courant créent le désire d'avoir toujours plus d'argent, pourquoi ? Parce que lorsque je dis : "J'ai peur de manquer d'argent" je vais penser que pour ma sécurité il m'en faudra toujours davantage. Mais l'Amour ne crée pas cette pensée, seule la peur du manque lui donne sa forme et se prolonge dans les actes. Le désire de pouvoir, le désir de domination. Quand l'Amour est libre de toute peur, l'argent n'est ni une bonne chose, ni une mauvaise. Il est simplement l'énergie de transition amalgamée dans des pièces, des billets et des chiffres sur un compte.

L'Amour pour un proche disparu.

L'Amour ne connait aucune frontière, pas même les frontières physiques ni les frontières entre les plans de la création. Car la création est initiée et investie par l'Amour. Quand tu émanes de l'Amour pour un proche disparu, cet Amour trouvera son destinataire car son destinataire est lui aussi une création d'Amour et que rien ne serait être en dehors de l'Amour lui-même. Tout comme tu envoies de l'Amour à une plante qui s'en abreuvera pour étendre ses feuilles, l'Amour que tu émets à ce proche maintien ce lien entre vous. Car l'Amour forme et nourrit tous les liens invisibles, mais toi seul colore ces liens par des pensées d'Amour ou des pensées à contre courant de l'Amour.

L'Amour des Nouvelles Technologies.

De tout temps, chaque amélioration vise à donner plus de confort à l'humain, car l'Amour ensemence d'idées les créateurs. Mais l'Amour peut se retrouver biaisé par des pensées à contre courant de l'Amour, comme l'égoïsme issu de pensées égotiques peut donner naissance à des technologies dans ce même contre courant de l'Amour. Les nouvelles technologies ne sont ni bonnes ni mauvaises, elles sont l'exact reflet des courant d'Amour et des contres courants d'Amour qui se jouent dans les pensées de ses créateurs. Si tu voues un attrait profond pour les nouvelles technologies, il ne faudrait pas le confondre avec l'Amour, car l'Amour ne t'expose à aucun besoin qui ne pourrait être comblé par lui-même.

L'Amour de "Dieu".

Il est coutume d'employer cette expression quand on personnifie Dieu en un vieux bonhomme barbu en haut des cieux. Mais lorsque l'on situe ce grand sage dans son propre ciel intérieur, l'on prend conscience que Dieu est Amour et que "Je" est Amour. Ainsi, tout être est une création de l'Amour et l'Amour lui-même, comme une multiplication qui jamais ne divise, formant une unité éternelle. L'Amour ne punit pas, seule notre pensée peut le faire.

L'Amour de l'organisation.

L'Amour à sa propre organisation. Son organisation est si parfaite que si on laissait l'Amour s'exprimer dans chaque cellule de notre corps, nous nous fonderont instantanément au sein même de la source de l'harmonie (l'art-moi-nié). Mais dans un élan Amoureux d’organisation peuvent se cacher des pensées à contre courant de l'Amour, comme la peur d'échouer, le jugement extérieur ou la pression de la perfection. Hors la perfection échappe justement au contrôle, car le contrôle dit à l'Amour : "Au lieu de te laisser tracer ton propre chemin de lumière, je vais le tracer à ta place avec mes œillères". On ne peut exprimer la perfection à travers les filets du contrôle, car la perfection est le fruit de l'Amour et l'Amour est le moteur de la grande organisation divine.

L'Amour des règles.

"Sans Amour il ne peut exister d'organisation durable car dans ce cas ils doivent obliger et forcer les gens. Il se produit donc des rebellions, des divisions et de la destruction. Il y a une seule,forme universelle et parfaite d'organisation capable de garantir la survivance et elle se développe naturellement lorsqu'une civilisation se rapproche de l'Amour, lorsqu'elle évolue. Les mondes qui la constituent sont évolués, civilisés et ne font de mal à personne. Aucune autre alternative n'existe dans tout l'univers. Une intelligence plus grande que la nôtre est à l'origine de tout cela..."AMI1. C'est l'AMOUR.

L'Amour de la nature.

La nature est le fruit de l'Amour. Quand une graine est déposée au sol, l'Amour peut lui donner l'impulsion de croitre et de se multiplier, formant les fruits qui porterons les graines de demain. L'Amour est cette grande intelligence qui donne son éternité à ce qui se meurt, dans une symphonie orchestrée à la note près, entre nos artères et nos gènes, l'Amour compose à la perfection sans jamais dévier de sa propre essence. Mais dès lors que l'Amour n'est pas perçue dans sa propre création, la nature peut être perçue comme le chaos qui existe dans l’œil de l'inconscient qui l'observe. Quand on aime la nature, on reconnait l'abondance de l'Amour dans la conscience que nous sommes nous aussi des fruits de la Terre, nés du pouvoir de l'Amour.

L'Amour des animaux.

En tant que fruit de la création, les animaux sont le fruit de l'Amour qui s'est insufflé pour se donner l'une des ses multiples formes dans son infini. Quand tu aimes les animaux, tu dis à l'Amour : "Je te reconnais à travers l'apparence que tu as emprunté". Dès lors que tu redoutes une de ses créatures, tu dis à l'Amour : "Tu es absent de cette créature" et le manque d'Amour que tu supposes laisse l'ombre de tes peurs prendre le pas sur cette lumière dont tu es également le porteur. Quand tu imposes tes doutes à l'Amour, tu crées des suggestions à contre courant de l'Amour et tu prolonges tes peurs dans les manifestations de tes propres craintes. L'Amour est transparent entre les êtres, il ne peut se voiler que par les jugements résultants eux-mêmes de croyances à contre courant des pensées d'Amour.

L'Amour du bonheur.

Le bonheur est l'Amour à l’œuvre. L'Amour est toujours à l’œuvre, rien ne pourrait empêcher le mouvement perpétuel de l'Amour. Le bonheur ne s'en va jamais car il n'est pas une énergie qui se déplace d'un point à un autre. Il est le sentiment de l'Amour à l’œuvre. Hors, si l'on pense que le bonheur est à l'extérieur de soi ou qu'il agit en tant qu'invité, on dit à l'Amour : "Tu es hors de moi et je dois te retrouver". Quand tu vis une situation où tu te sens malheureux, quand tu penses que le bonheur t'a quitté, tu établies et tu entretiens des barrières avec l'Amour, le séparant en illusion avec toi-même. Seule ta conception de l'Amour peut nourrir cette illusion.

L'Amour du calme.

Le silence est la voix de l'Amour, celle qui contient tous les mots à l'infini, dans l'ultime présent perpétuel. Pour ceux qui reconnaissent dans le calme la présence de l'Amour en eux, le silence n'est jamais lourd mais d'une légèreté lumineuse qui invite à adoucir l'activité de nos pensées. Dès lors que tu ressens l'angoisse d'un silence prolongé, tu dis à l'Amour "Tu es absent dans ce vide et je m'y sens mal" car tes pensées s'agitent et ne trouvant de support pour se projeter elles s'engouffrent dans un vide créé par ta propre imagination. Se multipliant jusqu'à se mélanger, tu ressens cette envie de briser le silence pour remplir ce vide que tu ressens. Hors dans le silence de l'Amour, les plus belles idées sont toutes disponibles à être écoutées.

L'Amour en couple.

On ne peut différencier l'Amour. Selon s'il s'exprime à travers une mère pour son enfant, ou une femme pour un homme, l'Amour reste l'Amour. Il n'y a pas d'Amour différents, seul l'expression que l'on fait de l'Amour peut créer des liens différents. Mais l'Amour n'est pas de l'attachement et l'attachement n'est pas de l'Amour. Car l'Amour est la force de vie qui se suffit à elle-même. L'Amour ne peut s'attacher à l'Amour. Alors, quand l'attachement prend le pas sur l'Amour, il est bon de veiller à ses pensées insidieuses, à contre courant de l'Amour qui essaient de te faire croire que l'Amour s'attache pour se préserver. L'Amour s’affranchit de toute limite.

L'Amour d'aider l’autre.

Quand l'Amour s'exprime à travers une personne, il se prolonge et se répercute en une onde infinie dans toute la création, dans l'infini du cosmos. Mais dès lors que cette personne se refuse à exprimer l'Amour à travers elle-même, tu ne peux l'obliger à le faire. Car on ne peut forcer l'Amour à croitre, l'Amour décroit dans le contrôle, l'Amour est disponible dans chaque être mais chaque être exprime l'Amour comme il l'interprète lui-même, selon toutes ses propres pensées à contre courant de l'Amour. Tu ne peux aider une personne qui à limité ces intentions d'Amour envers elle-même. Dès qu'elle prendra conscience de l'Amour disponible en elle, elle ouvrira la porte davantage.

L'amour de la propreté et du rangement.

L'Amour n'est ni sale, ni propre, ni en ordre, ni en désordre. Car l'Amour est une unité qui n'est pas séparée d'elle-même. Si tu aimes que ce soit propre et rangé, tu ordonnes inconsciemment à tes pensées de se discipliner, car dans ton agitation intérieure, tu penses trouver une quiétude en rééquilibrant le désordre que tu éprouves.Tu penses régler les pensées qui te pré-occupent, alors ces pensées t'amènent à t'occuper. Mais si ton besoin de rangement devient trop fort, tu dis à l'Amour : "Pour t'entendre je dois m'imposer de m'agiter". Tu t’implantes cette croyance que l'ordre extérieur peut te permettre une véritable quiétude intérieure. Si maintenant tu dis à l'Amour : "Tu es l'harmonie en toute choses", c'est avec une paix intérieure que tes idées t'inviterons à agir ou non.

L'Amour des vieilles choses.
 
Aimer les objets et choses portant les empruntes du passé est la continuité du présent permanent de l'Amour qui jamais ne les a quitté. Mais l'attachement à ces objet n'est pas de l'Amour, car l'Amour est contenu en chaque objet, seuls tes propres sentiments s'attachent et s'enlacent autour d'un souvenir cristallisé dans l'objet du souvenir. Ainsi, si tu as du mal à t'en séparer, tu dis à l'Amour : "Si je me sépare de cet objet, je perd mon souvenir".  Hors tous les souvenirs sont contenus dans l'Amour disponible de manière illimité et intemporel en toi-même. L'on ne peut donner de poids aux souvenirs qu'en leur associant des sentiments passés où en les figeant dans un objet que l'on conservera par l'effet de nos propres sentiment cristallisés en lui sur nous-mêmes.

Quelle prochaine chronique de l'Amour souhaites-tu trouver ? Écris tes envie dans les commentaires.

Commentaires (7)

carole
  • 1. carole | 12/06/2018
l' amour des moldus, l' amour des po, l' amour des personnes qui ne partage pas notre avis....
merci lulu plein d'amour
Doublet
Bonjour Lulu,
Merci beaucoup pour tout cet amour déversé sur tous ces sujets. Je serais ravi de t'avoir la parole de l'amour au sujet de la danse, de la musique, des émotions.
Merci beaucoup pour cela.
Bises.
Caroline
GAELLE
  • 3. GAELLE | 03/06/2018
j'adore ! c'est super bien synthétiser ! merci lulu !
Celine
  • 4. Celine | 01/06/2018
L'amour de l'écoute pour soi et les autres.
L'amour d'oser
Merci de ce rappel Lulu!
BLANDINE
Merci , merci, merci Lulu
Pascale
  • 6. Pascale | 29/05/2018
J adore, on oublie cela bien trop souvent
Gratitude pour cette magnifique chronique❤
Esteban
  • 7. Esteban | 29/05/2018
L'Amour de la Foooorce ^^ ^^ ^^ =D !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.