Le libre arbitre

 

 
Coucou les loulous aujourd’hui coup d’éclat sur un vieil ami :)
 
Bien que j’en ai déjà parlé dans l’article sur l’idée et la penséeICI(je recommande sa lecture pour bien comprendre cet article), je viens ici ne parler QUE du libre arbitre.
 
Je suis très encouragée par les plans supérieurs pour vous parler brièvement de la réalité du libre arbitre, car ils sont directement concernés et nous aussi bien sûr ^^.
 
C’est quoi le libre arbitre ?
 
Le libre choix OK. Mais de quoi ?
 
Le libre arbitre est le choix PERMANENT entre l’idée et la pensée.
 
Le libre arbitre c’est choisir de s’écouter ou de ne pas s’écouter.
 
C’est choisir d’écouter son mental ou choisir d’écouter son cœur/esprit/SOI SUPERIEUR.
 
Tous les jours vous utilisez votre libre arbitre dans les moindres détails, la moindre de vos actions.
 
 
Voici un exemple très concret du quotidien :
 
Je me décide à aller à la banque pour 2 chèques qui sont sur le meuble de mon salon et qui me regardent en me disant “tu comptes y aller quand? “
Je me prépare à aller à la banque QUAND SOUDAIN ME VIENT L’ IDEE d’aller voir dans ma boîte au lettres.
 
IDEE :      Vas-y vas voir dans ta boîte aux lettre !
Pensée :    Ha non ! Il y a des bestioles à cause du buisson tout autour ! Et puis cette idée elle va te retarder, vas-y, vas les déposer tant que tu es motivée, ne perds pas ton temps.
 
Voilà que je sors ma carte Libre arbitre :
 
Choix 1 l’idée
Choix 2 la pensée
 
Le choix 1 engage :
 
L’idée est la porte de la communication avec mes guides et mon moi-supérieur à qui je demande toujours tout plein de trucs et que j’attend la bouche en cœur ^^. Ce sont donc mes guides qui me causent. En choisissant de les écouter et même si je pense que ce n’est pas super (toujours à cause des petites bêtes), je choisis simplement de prendre ce qu’ils me proposent, ce qu’ils me conseillent, en faite LA REPONSE à tout ce que je demande MEME si l’idée me paraît chiante sur le moment. C’est LA SOURCE en moi qui parle, mon antenne du 7e chakra qui capte le signal. La source ? Elle est omnisciente, omnipotente et omniprésente, juste ça… alors quand une de ses étincelles jailli dans ma caboche, je la prend sans rechigner (ou presque) et je COLLABORE. Je me défais des aprioris et impressions contradictoires.
Les idées sont TOUJOURS lumineuses quand l’âme à décidé d’évoluer vraiment. Même si elles sont rikiki, elles sont toutes aussi importantes les unes que les autres.
 
Le choix 2 engage :
 
Mes peurs. Mon mental sait très bien me les rappeler et c’est bien pour cela qu’il est si souvent très convaincant. Il va résonner ma peurs des bêbêttes, ma peur de manquer de temps, ma peur de me gourer = mon manque de confiance en moi… Il va réussir à me faire croire que je peux avoir plus confiance en mes PEURS qu’en mon ESPRIT ! TROP BALEZE mon mental, un vrai séducteur qui embobine ni vu ni connu. Souvent il fait moins le malin quand on lui dit ensuite “j’aurais du m’écouter !!!”. Par ce choix je m’engage à rester dans l’illusion du contrôle qui est en fait un déguisement de mes peurs. Donc comme dis la chanson “je tourne en rond, je tourne en rond”. Eh oui… parce que tant que le disque de mes peurs tourne en boucle et que je décide toujours de l’écouter, je peux demander tout ce que je veux aux guides, je ne choisi jamais de les écouter eux. Du moins, pas pour ce coup. Encore ?
 
 
 
Le libre arbitre n’existe pas sur toutes les sphères évolutionnaires. Certaines sont des sphères que l’on appelle des sphères de 3e dimension UNIFIEE.
 
C’est-à-dire que les habitants de ces sphères ne connaissent pas de séparation entre le mental et l’esprit. La pensée n’est pas dissociée de l’idée.
 
Pour vous imager la chose, imaginez toute une journée ou toutes vos idées/pensées sont toutes bonnes, toujours, car toutes issues de votre moi-supérieur/guides/source. Vos pensées et idées ne sont pas dissociées et ne se contredisent jamais, elles font tout parfaitement en union.
Alors oui il n’y a pas de libre arbitre sur ces sphères mais ils évoluent d’une toute autre manière.
 
Ils évoluent dans l’expérience unique de la fraternité en eux. Hé oui, c’est la source qui parle en eux, donc du coup les idées de tous sont toutes rattachées les unes les autres, tous unis, tous en cohérence, tous pour un et un pour tous D'Artagnan.
 
Nous, nous faisons une expérience différente qui implique notre part d’individualité.
 
C’est-à-dire que nous pouvons nous référer à notre personne individuelle ou à notre unité. L’un ou l’autre, ou comme on le fait souvent en confrontant l’idée et notre pensée : l’un contre l’autre.
 
Ce n’est pas forcément super facile mais c’est une expérience ^^. Et vous tous ici l’avez choisi :)
 
Bon ok, je sais que quand on ne se souvient pas de ce choix, on a l'envie et le droit d’en râler. Après tout, le pouvoir même de râler vient du libre arbitre !
 
HAHAHA ils ne peuvent pas raller en 3D unifié ! Le mental est toujours raccord avec l’esprit, l’esprit ne râle pas il est, il n’y a que le mental tout seul pour râler ^^.
 
 
Le libre arbitre, on s’y trompe bien souvent. Ce n’est pas les choix de sa vie, de faire tel ou tel métier… ce n’est pas une décision mentale entre deux directions. C’est une décision de suivre l’esprit ou la pensée.
 
C’est le choix de suivre vos envies intérieures, celles qui émanent de votre vrai-vous (corps supérieur) qui envoi les ondes de ce que vous désirez comme par exemple un amoureux, de l’argent, un nouveau job.
Mais c'est aussi le choix de vos peurs, celles qui vous disent que vous voulez être guérisseur mais pas passeur d’âme car les caspers ça vous fou les boules, celle qui vous dit que le changement ok mais que le financement ne tombera pas du ciel, celle qui vous rabâche que vous n’évoluez pas assez vite ou que vous stagnez car attachée à la peur du manque de temps... BREF. Ce mental qui quand il travail en solo s’engouffre dans des émotions intérieures qu’il nous ressors comme des vieux dossiers et réussi à nous faire hésiter ou réfuter l’idée au lieu de faire confiance … de SE faire confiance.
 
On peut tout avoir, tout faire, tout être, là maintenant. 
 
Mais Qui là maintenant suis toute ces idées sans jamais les contre-dire ? Ne remet rien au lendemain ? (le mental à tendance à remettre toujours à plus tard, c’est un GROS flémard) N’as jamais rien fait ni pris de décision à contre cœur ? Et d’ailleurs, cette expression ce n’est pas tout simplement un témoin du libre arbitre, choix n°2, un “ciao mes guides mes peurs et ma fatalité m’enferment” ?
 
L’idée de changer de route, de prendre un parapluie, d’éteindre la télé, de ne pas aller à cette soirée, d’aller chercher ses clés perdu là où on en a l’idée et non où l' on pense rationnellement où elles se trouvent en retraçant nos gestes et déplacements.
 
 
Justement voici un autre exemple du quotidien :
 
L’autre jour j’ai perdu mes clés de voiture. Cet après-midi là, j’étais allé chez le coiffeur pour mon loulou, puis à la pharmacie et enfin au restaurant dans une galerie marchande.
Au moment de sortir du restaurant pour prendre la voiture : tiens ! j’ai perdu mes clés !
 
Pensée de panique (= pas du tout d’écoute intérieure, mon mental se lie à mes émotions et non à mon esprit)
Je cours à la pharmacie (tout les magasins étaient sur le point de fermer).
Pensée stratégique (=toujours pas d' écoute intérieure mais le mental qui se prend pour James Bond)
Nous nous séparons pour les recherches. Mon mari au coiffeur et Lulu au restau.
 
Je me rend au restau en montant les escalators. Ce laps de temps me libère l’esprit et l’idée se fait entendre “coiffeur coiffeur coiffeur”. Non non, nous nous sommes répartis les tâches (mon mental 007) donc moi c’est le restaurant.
J’arrive au restaurant et là je suis sûr que mon idée me dit le coiffeur (bon là les guides insistent à max, mais je les reconnais car PAR HABITUDE, j’ai tellement appris à m’écouter que je m’entend très bien, donc je les entends très bien!).
Pas de surprise, les clés ne sont pas là.
 
Je déscend l’escalator sans me précipiter. Je sais maintenant, je me suis juste enfin écoutée et mon mental me fiche une paix royale car de toutes façons, il ne reste plus que l'option du coiffeur.
 
Je marche dans la galerie et vois mon mari qui fait grise mine en sortant du coiffeur.
 
DOMMAGE ^^ Ca belle blague ne fonctionne pas du tout ! HIHI :)
J’ai le sourire car je SAIS parfaitement (j’ai enfin écouté l’omniscience, oui on est juste “tarte” souvent).
 
Mes clés sont retrouvées.
 
BINGO  ^_^
 
 
 
Un autre exemple du quotidien, une idée non EXPRIMEE qui m’a coutée 210 euros hahaha ! :
 
Tout simple. Mon petit loulou vomit sur le carrelage des toilettes. Je m’occupe de le laver, mon mari s’occupe de nettoyer le vomi (désolé pour les détails :))
 
Idée : il ne faut pas qu’il jette le sopalin dans les toilettes
pensée : il est grand, il doit savoir qu’il ne faut surtout pas jeter le sopalin dans les toilettes, je ne vais pas l’embêter, il nettoie mon chéri tout chou.
 
Une chasse d’eau plus tard, toilettes bouchées en haut et en bas le lendemain, le plombier un dimanche et une jolie facture en conséquence ^^
 
Et hop une belle idée non exprimée à 210 euros ! C’est balo lulu  -_-'
 
 
 
 
Oui on peut tout choisir, mais on peu surtout et essentiellement décider de SE choisir. C’est ça, le libre arbitre.
 
Sortons de nos croyances et nos conceptions mentalisés qui nous font apparaître le libre arbitre, les choix sous forme de décisions matérielles.
 
 
Toutes les décisions sont d’abbord en nous
Le TOUT réside en nous.
 
 
 Le libre arbitre c'est trouver en nous la force de choisir la voix des hauteurs de l'esprit à travers le coeur (dixit mes guides).
 
 
 
 
Lulumineuse qui vous @ime et qui suis l'idée de vous embrasser :)